Association éducative

Soli Basar für die Elfenbeinküste

Opération Solidarité Côte d'Ivoire - Témoignage de Cynthia Kazi, étudiante en Allemagne 

 

Je pense parler pour la plupart lorsque je dis que, pour la diaspora ivoirienne, la guerre en Côte d'Ivoire nous a marqué d'un sentiment profond d'impuissance. C'est en joignant le groupe Info Abidjan sur Facebook et en lisant pour la première fois des informations sur l'organisation Solid'Act que je me suis dit que nous pouvons et devons faire quelque chose dans la mesure de nos moyens. J'ai été impressionnée et touchée par les actions de Solid'Act qui montre au monde entier que la jeunesse ivoirienne est prête à s'engager corps et âmes pour son pays et sa population la plus défavorisée. Car avant d'être riche ou pauvre, Bété ou Dioula, nous sommes Ivoiriens, nous sommes humains et pour défendre cette philosophie il est de notre devoir d'être solidaire et de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin.

 

Moi, ma sœur (Olivia Kazi) et une amie (Daniele Djezou) avons donc décidé qu'il était temps pour nous d'agir et avons organisé un petit marché aux puces au club des cultures (un «club interculturelle »où il y a la possibilité d'organiser différents événements destinés à présenter des pays, des cultures) de notre université. Un buffet et une exposition sur la Côte d'Ivoire telle que nous la connaissons et aimons, étaient également au programme. Voyant que l'association Solid'Act est une organisation transparente et très active pour la Côte d'Ivoire, nous avons très vite décidé que l'ensemble des recettes et des dons lui serait dédiés. Une chose très importante à noter est que toutes les affaires que nous avons collecté pour le marché aux puces appartiennent à des amis ou parfois à des gens qu'on ne connaissait pas et qui ont répondu à notre appel au secours pour la Côte d'Ivoire; sans eux, tout cela n'aurait pû être possible. 

 

L'action a duré 2 jours, le 27 et 28 Avril de 11h à 20h et a été intitulée « Soli Basar für die Elfenbeinküste » (Bazar de solidarité pour la Côte d'Ivoire). Une affiche expliquant ce qui se passe en Côte d'Ivoire et donnant des informations sur l'organisation était à la disposition des visiteurs. Ceux-ci étaient surtout des étudiants qui ont fait preuve de grande générosité et ont montré un grand intérêt pour la Côte d'Ivoire et l'association Solid'Act. L’événement fut un succès et a permis de récolter un total de 875 euros.

 

L'action a également intéressé un journal local « Freie Presse Chemnitz » pour qui j'ai été contente de donner une interview sur la situation dans notre pays et de parler de Solid'Act