Opération parrainage Solid'Act 2020

Depuis 2016, Solid’Act, à travers son programme PSI (Programme Solid’Act Insertion) a pour objectif d’aider à la réinsertion des personnes

défavorisées vivant à Abidjan (Côte d’Ivoire).

--------

Le PSI se compose de 3 modules visant à apporter les bases essentielles d’une réinsertion :

  • Alphabétisation - savoir lire et écrire

  • Professionnalisation - apprendre un métier dans l’artisanat

  • Insertion - s'insérer dans le tissu économique et social

 

Chaque module est réalisé en partenariat avec une association locale ayant de l’expérience dans ce domaine.


Solid’Act assure une coordination globale, finance l’ensemble des modules et met en relation les différents partenaires locaux.

Depuis le lancement du programme, nous pouvons être fiers de notre bilan :

- En moyenne 50 apprenants scolarisés en cours du soir /an
- Plusieurs apprenants an ont réalisé des formations professionnelles
- 2 apprentis couturier dont 1 recruté dans un salon de couture suite à plusieurs années d’accompagnement entre Alphabétisation et      Professionnalisation.

Pour en savoir plus sur le PSI, Cliquez ici

--------

En 2019, après 3 années de PSI, nous avons souhaité apporter une dimension supplémentaire au volet « professionnalisation » du programme.


Nous avons mis en place une nouvelle version de ce module qui consiste en plus de l’artisanat à prendre en charge les études

supérieures de jeunes, qui une fois le BAC en poche ont des difficultés à financer leurs études supérieures.

La phase pilote  de cette nouvelle version a été lancée avec l’EMSF (Enfance Meurtrie Sans Frontière).

L’EMSF est partenaire de Solid’Act depuis plusieurs années.Il s’agit d’une ONG située à Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) qui accueille  des enfants orphelins  au sein de son centre « le Prince ».


Cette structure  assure la scolarité de ses pensionnaires jusqu’à la Terminale ainsi que celle des jeunes qui s’orientent vers des filières professionnelles.

Malheureusement la structure n’a pas les moyens d’assurer les frais de scolarité  des études supérieures (qui deviennent de plus en plus élevés) des pensionnaires qui obtiennent leur Baccalauréat.

Le BAC en poche, ces jeunes ont des difficultés à trouver le financement s’ils souhaitent poursuivre des études supérieures.
Ce sont  précisément ces nouveaux bacheliers que nous souhaitons aider.

La phase pilote lancée en 2019, pendant laquelle, nous avons financé les études supérieures de 3 post bac de l’EMSF nous a conforté dans l’idée

que nous devrions poursuivre cette nouvelle version de la professionnalisation.En effet, parmi ces 3 jeunes, 2 ont obtenu en Octobre 2020 leur BTS.

 

Le constat est clair : ces jeunes sont sérieux, motivés et n’aspirent qu’à un avenir meilleur.
 

Ils ont besoin de nous et nous devons poursuivre nos actions pour les soutenir du mieux possible.

 

C’est pourquoi, nous souhaitons lancer avec le soutien de nos sympathisants et donateurs, une campagne de parrainage de plus grande ampleur.


Notre objectif au travers de cette compagne est de réussir à prendre en charge chaque année les études supérieures des nouveaux bacheliers du centre  ainsi ceux qui s’orientent vers des cursus professionnels.

Pour cette première année, nous aurons 13 pensionnaires de l’orphelinat à prendre en charge :

  • 5 nouveaux bacheliers

  • 5 lycéens en cursus professionnel

  • 3 pensionnaires qui ont participé la phase pilote et qui ont aujourd’hui le niveau BTS

 

Le budget estimé selon que les pensionnaires soient nouveaux bacheliers ou en filière professionnelle est en moyenne de 500 euros (328 000 FCFA)/ pensionnaire.

 

Ce projet est ambitieux mais avec le soutien de nos donateurs nous pourrons y arriver ou participer en partie à la scolarité de ces jeunes. Il n y’a pas de petit geste.

 

A partir de 15 euros (10.000 FCFA), contribuez au financement de la  scolarité d'un de ces jeunes afin de lui donner la chance de faire des études supérieures, apprendre un métier  et avoir un avenir meilleur.

 

Concrètement, les sommes récoltées permettront d’assurer les frais d’inscription des étudiants, de payer les fournitures scolaires et les uniformes

(uniquement pour ceux qui suivent un cursus professionnel).
 

Évidemment, nous nous engageons à assurer un suivi et à vous communiquer le bilan de cette opération.

JE SOUHAITE  FAIRE UN DON

Nos sources de financement

-Les cotisations mensuelles des membres

-Les dons récoltées via cette opération parrainage

-Les dossiers de financement auprès d'entreprise

Découvrez les projets professionnels de nos bénéficiaires

Parmi les 5 nouveaux bacheliers ,1 souhaiterait continuer des études d’économie à l’INPHB de Yamoussoukro et 1 autre souhaiterait intégrer une université ou dans une grande école pour y étudier le Marketing.

Les 5 pensionnaires en formation professionnelles suivent des cours du soir et souhaiteraient en journée être en ateliers afin d’apprendre la coiffure pour certains et  la mécanique pour d’autres.

Pourquoi soutenir ces étudiants de l’EMSF ?

Ces jeunes que nous souhaitons prendre en charge sont des pensionnaires de l’orphelinat "Le prince" de Grand-Bassam géré par l’ONG EMSF.
Ils vivent pour certains dans ce centre depuis plusieurs années avec d’autres pensionnaires beaucoup plus jeunes qui sont encore au primaire ou au collège.

Il y règne un réel esprit de famille et au-delà de cela une admiration des plus jeunes envers les plus « grands » qui ont obtenu le BAC. Ce sont de réels modèles pour eux.
D’autre part, ces nouveaux bacheliers qui vont quitter le centre se sentent investis  d’
un devoir réussite et d’exemplarité envers les plus jeunes.

 

Nous sommes persuadés que financer les études supérieures de ces jeunes serait, au-delà de les aider eux et les voir faire de grandes études et réussir, un investissement d’avenir pour l’ensemble des pensionnaires du centre.

En effet, nous sommes convaincus du rayonnement positif qu’auraient ces jeunes qui réussissent sur le centre et l’ensemble de ces pensionnaires.
Ces  « jeunes adultes » qui viendront rendre visite à leurs jeunes frères de cœur pourront les conseiller, partager leurs expériences, leur donnant ainsi de l’espoir et de la motivation.


Ils s’identifieront à eux, verront que tout est possible et qu’eux aussi peuvent réaliser de grandes choses.

De plus, ces anciens pensionnaires  pourront mettre leurs compétences au service du centre (un pensionnaire ayant des compétences en comptabilité le fait déjà en aidant ponctuellement le centre dans sa gestion comptable).

En fait, nous espérons au-delà de ce financement créer une vraie chaine humaine de solidarité au sein de ce centre.

JE SOUHAITE FAIRE UN DON